Antoine Verglas : SHOWGIRLS !

RENCONTRE

Antoine Verglas a une façon bien à lui de capturer la beauté et l’esthétisme. Il est patient et passionné. Avec beaucoup de délicatesse, il parvient à se glisser dans l’intimité de la personne qui se trouve face à son objectif, sans jamais la trahir… Résultat : les plus grands le réclament…

LCV Vous venez de sortir un livre “showgirls”… racontez nous l’histoire de cet ouvrage ?

Antoine Verglas : C’est un « livre essai » sur Lindsey Ellingson, mannequin pour Victoria secret  transformée en showgirl de Vegas l’espace d’une journée.

Qu’est ce qu’une “showgirl” pour vous ?

Antoine Verglas : Une “showgirl” est à mes yeux une danseuse, un peu exhibitionniste qui aime danser, faire le show et bien entendu séduire.

Plus généralement quelle est votre image de la femme d’aujourd’hui ?

Antoine Verglas : Aujourd’hui les femmes  modernes ont trop souvent  pris – et ce dans bien des cas -, la place des hommes. Elles sont partout chefs d’entreprise, mamans, politiciennes etc…

Vos images sont pleines de sensualité et d’élégance. Qu’est ce qui vous inspire ?

Antoine Verglas : Ce qui m inspire (NDLR : sourire), c’est simple : le désir,  le beau, esthétisme, le succès, la séduction, le charme… et tant d’autres choses aussi.

Vous avez photographié parmi les plus belles femmes de la planète. Quest ce qui est le plus difficile au cours de ce type de séance photos ?

Antoine Verglas : Rien n’est difficile, au contraire,  c’est une chance  « a blessing » (une bénédiction), comme nous avons l’habitude de dire aux E.U.

Êtes vous plutôt couleur ou N&B ? Et pourquoi

Antoine Verglas : J’aime les deux, avec tout de même une petite préférence pour le N&B je dois l’avouer. Ceci étant, cela dépend des circonstances, de la lumière ambiante etc… le N&B me semble quelques fois plus intemporel plus artistique, quoique !

Dans une interview Peter Lindbergh a dit : “Le beau est boring (NDLR : Ennuyeux) !” Êtes vous d’accord avec cela ?

Antoine Verglas : « Le beau est boring ! », je partage cet avis. La laideur est supérieure a la beauté, car elle dure. Le trop beau, trop parfait peut être ennuyeux, en ce qui me concerne,  je préfère le charme et la séduction au juste beau. Les traits de caractère sont souvent plus intéressants à photographier

 Vous sentez-vous photographe de mode ou simplement photographe ?

Antoine Verglas : Je dirais, peut être un peu plus photographe plus portraitiste ou photographe de mode.

 Quelle est la part d’artiste en vous ?

Antoine Verglas : Disons que 60% de ma personnalité est “artiste” et les 40% restant “businessman”.

La dernière exposition photos que vous avez aimé ?

Antoine Verglas : Cindy Sherman au Moma

 Parlons « Luxe, calme & Volupté », que vous inspirent ces trois mots ?

Antoine Verglas : Un état d’esprit tout simplement.

 Quelle est votre définition du luxe ?

Antoine Verglas : le luxe est pour moi  habilite à pouvoir choisir de dire non ou oui, l’indépendance, la liberté. 

Quel est votre luxe?

Antoine Verglas : Me faire plaisir quand cela me chante, faire ce que je veux quand je le veux !

Quel est le luxe dont vous ne pourriez vous passer ?

Antoine Verglas : Mon luxe, c’est mon lit (NDLR : rires). Il est très important pour moi car  j’y passe tout de même 1/3 de ma vie !

Qu’est ce qui pourrait vous faire sortir de vos gonds ?

Antoine Verglas : Ma réponse va sans doute être banale, mais : la violence et la haine.

 Le mot qui vous adouci ?

Antoine Verglas : AMOUR !

Un geste pour vous calmer ?

Antoine Verglas : Une caresse, un baiser !

Volupté et sensualité vont-ils de pairs pour vous ?

Antoine Verglas : Oui ! Absolument.

Que vous inspire le plaisir des sens ?

Antoine Verglas : l’intimité,  la luxure,  l’amour, la passion et le sexe.

 Honoré de Balzac disait : « La volupté, comme une fleur rare, demande les soins de la culture la plus ingénieuse ». Qu’en pensez-vous ?

Antoine Verglas : La volupté est définitivement une jouissance intellectuelle !

Showgirls, Antoine Verglas, éditions of Elle 2011

En vente sur : clicgallery.com