Cyrille Varet, L’Art de dessiner l’espoir

[hana-flv-player video= »http://www.lcv-magazine.com/wp-content/uploads/2011/11/ITHEMBADEF0811.flv » width= »400″ height= »330″ description= »Interview de Cyrille Varet » player= »4″ autoload= »true » autoplay= »false » loop= »false » autorewind= »true » /]

Nous avons rencontré le designer Cyrille Varet dans son show room, installé sous le viaduc des Arts, près de la place de la Bastille à Paris. Un artiste autodidacte dans la sphère du mobilier contemporain, dont l’ empreinte visuelle et créative est décelable, grâce à son matériau de prédilection : l’acier. Il pioche dans des univers tout aussi ludiques que le sont le théâtre, la télévision ou encore le cinéma.

Designer altruiste, Cyrille Varet aurait pu continuer ainsi son chemin tout dessiné, mais c’était sans compter sur son destin, qui lui fit rencontrer il y a dix ans, une toute autre réalité : l’épidémie du sida en Afrique. A partir de ce moment là, sa vie artistique prend un tournant déterminant ! Des projets, des associations franco- africains voient ainsi le jour, et donnent naissance à des ampoules originales dessinées et crées par des femmes séropositives. De ce croisement culturel entre différents mondes, se singularise pour le jeune créateur, d’une manière indéniable, une notion de « design solidaire », qui permet à ces femmes de générer des revenus, se réinsérer socialement et surtout, de retrouver une dignité dans un pays fortement touché par le virus du sida.

Portrait réalisé par Sandrine Gaillard et Jean-Baptiste Derieux